L’encens au Japon (#30)

L’encens au Japon (#30)

Si vous avez un peu d’encens chez vous, c’est le moment d’en allumer pour profiter d’une véritable expérience en odorama !

Encens et tradition

Au Japon on retrouve l’encens à la fois dans la tradition et les cérémonies bouddhistes et shintoïstes. Car jusqu’à la moitié du 19e siècle, les deux religions n’en faisaient pratiquement qu’une seule.

Pour en revenir à l’encens, il a finalement deux grands usages.

Il est d’abord utilisé pour ses valeurs purificatrices et les vertus thérapeutiques de sa fumée. Les samouraïs eux-mêmes l’utilisaient pour parfumer leur armure et ainsi lui conférer comme une aura d’invincibilité.

L’encens est aussi intimement lié au culte des ancêtres. Lors des cérémonies bouddhistes pour un décès, il est d’usage d’en faire brûler. Après avoir allumé son bâtonnet et l’avoir posé devant l’autel des ancêtres, le Butsadan, on peut se recueillir.

Au-delà de ses deux usages liés à la religion, l’encens a aussi sa voie, le KODO, littéralement la voie de l’encens. Très codifiée la cérémonie à pour objectif d’élever l’esprit et de favoriser la méditation grâce aux senteurs de l’écorce.