Métro à Tokyo

Métro à Tokyo

Comme toutes grandes villes, Tokyo possède un métro, voire même plusieurs métros. Si on enlève les lignes de la JR, certaines lignes privées amenant les passagers au plus près des centres-ville et les lignes de type monorail, le métro de Tokyo est composé de 2 compagnies privées : Tokyo metro et Toei Line.

Passons-en revue chiffrée ces 2 opérateurs

Tokyo metro possède 195,1 kms de voies. Il gère 179 stations pour un total de 2 728 voitures. La moyenne des passagers par jour est de 7,07 millions (chiffre 2015).Il gère 9 lignes. La ligne la plus longue est la Tozai Line avec 30,8 km entre Nakano et Nishi-funabashi. La station avec le plus de passagers est Ikebukuro avec une moyenne de 548 839 passagers par jour et la station avec le moins de passagers est Nishigahara avec 8 105 passagers.

L’autre opérateur, Toei Line, possède 4 lignes. Elles s’étendent sur 107 kms pour 101 stations.

Les différentes lignes de métro ont toutes des interconnexions et il est assez rare de devoir sortir d’un métro pour en prendre un d’une autre compagnie, mais cela peut arriver (ou bien m’étais je tromper dans la direction :-))

Un peu d’histoire

La première ligne de métro date de 1927 et elle opérait entre Asakusa et Ueno. Son parcours était de 2,2 km.

Le métro est souvent caché dans les entrailles des villes, Tokyo n’échappe pas à cette tradition. La station la moins profonde est Minami-sunamachi à 6,2 m de profondeur et la station la plus profonde est Roppongi (Oedo line) avec 42,3 m, ce qui représente un grand nombre d’escalateurs à emprunter.

De nos jours

Le métro de Tokyo est propre, espacé et très bien signalisé. L’ensemble des lignes possède un code couleur facilitant grandement leurs repérages.

Chaque station possède des panneaux d’informations claires permettant de vite se retrouver et surtout de prendre la bonne sortie, car attention, les distances peuvent être grandes entre deux sorties. Détail important, la distance entre les différentes stations lors d’une interconnexion est indiquée sur les panneaux. Il est parfois plus judicieux de faire 1 station de plus et d’avoir une interconnexion beaucoup plus courte que de marcher pendant des centaines de mètres.

Le métro coûte relativement cher puisqu’il est calculé à la distance parcourue. Le coût minimum est de 160 yens.

Il y a des pass 1 journée à 600 yens pour le Tokyo metro, 700 yen pour la Toei Line (mais avec tous les bus) et 1000 yens pour le combo Tokyo metro et Toei line.

Et dernière chose ayant son importance. Le metro de Tokyo est très photogénique comme vous pourrez le découvrir en parcourant la galerie photo.