Que la lumière soit !

Que la lumière soit !

Le Japon n’échappe pas à cette tradition pourtant bien occidentale des illuminations de Noël. Pas une ville, pas un mall (ces immenses centres commerciaux) sans l’apparition dès le début novembre de milliers, que dis je, de millions de petites led multicolores.

Arrêtons-nous à Tokyo. Entre marché de Noël, sapins géants et illuminations, c’est tous les ans une course folle où chaque quartier tente d’offrir aux petits et aux grands leur dose annuelle de lumières festives.

Certains lieux comme les rues de Roppongi Hills sont même devenus une sorte de classique. À partir de 17h les arbres s’illuminent d’une myriade de petites lampes bleues. La surprise de cette année, deux fois par heure les couleurs changent et la rue semble s’embraser. Pour les plus curieux, un cœur géant s’allume lui deux fois par heure… reste à trouver l’arbre où il se cache.

Du côté de Shiodome, c’est un véritable son et lumière qui a été mis en place cette année. Un spectacle d’un peu plus de dix minutes suivi par une longue pose tout entière dévouée à l’immortalisation photographique du décor. Pour les plus puristes, et ils sont nombreux, l’inévitable selfie au pied de la pièce maîtresse de l’installation est un must !

Du côté d’Odaiba, on a ressorti le traditionnel sapin de lumière. Avec une peu de patience vous pourrez assister au jeu de lumière qui anime une fois par heure le site et offre au Rainbow bridge un avant plan coloré et féerique pour les aficionados de photos.

Vous pouvez aussi décider d’aller faire un petit tour du côté de Midtown Tokyo. Là c’est tout de bleu que s’est paré le sol. Une fois encore la magie de la fée électricité fait son œuvre, et il est bien difficile de ne pas rester comme un gamin ébahi devant le spectacle.

Des photos c’est bien, mais des images qui bougent c’est encore mieux … retrouvez donc ce petit tour d’horizon en vidéo juste là !

Joyeuses fêtes.