Ascension sur le Mont Mitoku

Ascension sur le Mont Mitoku

Le Trésor National le plus dangereux du Japon

Les brochures touristiques le vendent comme le Trésor National le plus dangereux du Japon. Le mont Mitoku est la montagne sacrée du Shugendo, c’est-à-dire de l’ascèse. Cette pratique consiste à réaliser des exercices physiques ou mentaux pour libérer l’esprit à des fins spirituelles. Mais plus que la montée, c’est le formidable pavillon Nageirero situé au bout du chemin qui nous a attirés.

Mont Mitoku
Mont Mitoku

En avant toute

Tout commence par une après-midi grise et pluvieuse. Situé dans le département de Tottori, l’accès est bien plus facile en voiture. C’est notre cas. Sous-estimant les horaires, nous nous présentons à l’entrée du temple vers les 15h. Sans réaliser la difficulté du mini pèlerinage qui nous attend, nous nous voyons refouler, car il est trop tard !

Ce n’est que partie remise. Cependant, nous en profitons pour faire quelques vues en drone de la montagne. Et effectivement ce parcours semble bien difficile. D’ailleurs, n’essayez pas même d’y aller seul, c’est interdit. Un peu de frustration, on s’en va en décidant de revenir le lendemain.

Nous revoilà et là bien déterminés à monter voir le pavillon. Pas de problème, nous sommes deux et l’horaire est bon. Nous entrons dans l’antre de départ du pèlerinage. On préfère garder nos chaussures et nos habits d’Occidentaux, mais quoiqu’il arrive vous devez porter une petite écharpe indiquant que vous êtes du pèlerinage.

Mont Mitoku
Mont Mitoku
Mont Mitoku
Mont Mitoku

C’est parti tout en ne sachant pas ce qui nous attend. Et les surprises arrivent très vite. Nous voilà très vite confrontés à un mur de racines puis ensuite c’est un mur à escalader ! Ok, on va donc devoir jouer aux Indiana Jones avec sur le dos tout notre matériel photo/vidéo. Sur certaines portions des cordes sont obligatoires, voire même des chaînes. Ok ce n’est pas un jeu d’enfant.

Mont Mitoku
Mont Mitoku
Mont Mitoku
Mont Mitoku

Arrivés au Monjudo, un des pavillons intermédiaires, nous faisons une petite halte pour admirer le paysage. Nous ne pouvons qu’être subjugués par ce découpage naturel et ses couleurs d’automne. Une bien belle récompense pour les efforts fournis. Le Japon recèle décidément bien des endroits magiques. Petite halte bien utile pour se reposer, nous reprenons la route. Le sablier du temps fait son action et il est déjà assez tard. La fin du chemin est plus calme. Entre cloche et petits temples, nous arrivons finalement au fameux pavillon de Naigeiredo.

Mont Mitoku

Que dire, cette structure en bois est là comme par magie. Accrochée à la roche, elle semble tranquille attendant les pèlerins. Nous sortons le petit drone pour profiter de quelques belles images. Nous discutons avec d’autres pèlerins, et oui le drone ça rapproche. Il est déjà temps de redescendre. Et le chemin de retour fut loin d’être facile, car la glissade était propice. D’ailleurs mon arrière-train a fait quelques essais avec la terre japonaise.

Une superbe expérience, un souvenir inoubliable avec une bonne part d‘aventure et toujours avec la bonne humeur. Ça, c’est la magie des voyages.

Mont Mitoku
Mont Mitoku
Mont Mitoku
Mont Mitoku

Le Mont Mitoku

Le mont Mitoku est maintenant connu sous le nom des trois vertus. Dû à la beauté des paysages et de la nature abondante, il pouvait purifier le corps et l’esprit des gens. Ainsi, c’est devenu un endroit de pèlerinage où le pèlerin pouvait régénérer son âme.

Il existe aussi une légende, celle des pétales de Lotus. Le fondateur de la pratique du Shugendo, En No Gyoja, lança trois pétales de lotus en disant « qu’ils devaient s’envoler vers les lieux avec les dieux et les bouddhas ». Deviner quoi ? L’un des pétales se trouve sur le chemin du Mont Mitoku. Comme quoi tout s’explique au Japon.

Le Mont Mitoku fut donc un lieu de pèlerinage depuis l’an 706. La symbolique du Mont fut surtout représentée par le fabuleux pavillon de Nageiredo, le temple encastré dans la montagne. Le nom est à l’image de l’édifice. Quand le pèlerin arrive en bas du pavillon, on a vraiment une impression que ce dernier fait osmose avec la roche. C’est assez incroyable.

Avant d’accéder au pavillon, vous croiserez différents bâtiments, dont le temple Sanbutsuji au début du chemin. D’autres temples, plus ou moins grands sont présents sur le parcours dont le Monjudo et sa large plateforme donnant une vue sur la vallée ainsi que le Jizodo.

Mont Mitoku
Mont Mitoku
Mont Mitoku
Mont Mitoku

Finissons notre tour du Mont Mitoku sur le rokkon Shojo, la purification des six origines de la perception bouddhique. Les 6 origines appelées Rokkon sont les yeux (perception visuelle), les oreilles (perception auditive), le nez (perception olfactive), la langue (perception gustative), le corps (perception tactile) et l’esprit (perception mentale). Ainsi, emprunter le chemin pour monter jusqu’au pavillon de Nageiro permettrait d’explorer ces 6 perceptions. En effet, la nature environnante, l’effort et l’approche des différents bâtiments sont une expérience surprenante.

Tottori est un département riche en visites. Surtout, ne vous arrêtez pas uniquement aux célèbres dunes de sable, mais continuez votre aventure dans l’arrière-pays. Le Mont Mitoku est souvent associé aux Misasa Onsen. Profiter d’un onsen après avoir parcouru le chemin du Mont Mitoku semble être la meilleure des récompenses.

Après les photos, la vidéo 🙂 Avec de superbes images de Ludovic du site Daijobu