La légende d’Okiku du château de Himeji

La légende d’Okiku du château de Himeji

Comme de nombreux lieux chargés d’histoire, le château d’Himeji est aussi le théâtre de légendes. Voici celle d’Okiku. Il y a plusieurs versions de cette légende mais la fin est la même. Cette légende très populaire a souvent été joué au théâtre Kabuki sous le nom de “Banshu Sarayashiki”

Une légende au château d’Himeji

L’histoire aurait eu lieu au XVIe siècle. Le château de Himeji était alors au main du seigneur Kodera Norimoto, mais l’un de ses vassaux, Aoyama Tessan voulait s’emparer de Himeji aidé par Chonotsubo Danjiro. Un autre vassal, Kinshasa Motonobu, fidèle au seigneur Norimoto eu vent de cette tentative d’assasinat et envoya une espionne du nom de Okiku comme servant pour le compte de Tessan. Infidèle à sa femme, Chonotsubo Danjiro tomba sous le charme de Okiku.

Entre temps, Okiku eu le temps d’avertir Motonobu ce qui permit à Norimoto de s’enfuir avant qu’il soit tué. Le château finalement à Aoyama Tessan.

Chonotsubo Danjiro démasqua alors la servante Okiku et lui demanda de l’épouser en échange d’avoir épargné sa vie. Devant le refus de la jeune femme de céder à ses avances, il fit disparaitre une des 10 assiettes d’or dont Okiku avait la charge. Il lui laissa ensuite le choix entre devenir sa maitresse ou la torture et l’exécution pour l’assiette manquante.

Okiku préféra se donner la mort et plongea dans un des puits du château. Une autre version dit que c’est Danjiro qui poussa Okiku dans le puit.

Nuit après nuit son fantôme revint et arpenta sans relâche les couloirs du château à la recherche de l’assiette d’or disparue, jusqu’à pousser Tessan à la folie, et le faire chasser du château.

Mais l’assiette n’ayant jamais été retrouvée, Okiku, aujourd’hui encore revient de temps à autre !