Le château de Kakegawa

Le château de Kakegawa

Un château sur la ligne Tokaido

Sur la ligne Shinkansen entre Tokyo et Kyoto se trouve quelques très beaux spots pour admirer et découvrir de beaux châteaux japonais. Kakegawa fait partie de ces châteaux peu connus des touristes. Pourtant le donjon, tout de bois, le palais du seigneur et la ville mérite qu’on s’y attarde le temps d’une demi-journée.

Le château se trouve dans la préfecture de Shizuoka et dans la région du Tokai.

Commençons par une visite en vidéo

Les points forts de la visite

L’origine de ce château remonte à environ 500 ans. La construction du premier château a été réalisée durant la période des provinces en guerre. Il ne possédait pas encore de donjon et ce ne fut que vers la fin du XVIe siècle que la tour fut construite. D’une hauteur de 19,76 mètres, le donjon du château de l’extérieur laisse apparaitre 3 étages, mais en compte 4 de l’intérieur.

 

SEL_A_Kakegawa__article_kakegawa__japaninamug__kakegawa_castle__DSC6542
SEL_A_Kakegawa__article_kakegawa_7V0B2942
SEL_A_Kakegawa__article_kakegawa__DSC6539
SEL_A_Kakegawa__article_kakegawa__DSC6530

Le château a une construction assez classique mais on peut voir un premier bâtiment juste avant le donjon. Il s’agit de la tour du Tambour (Taiko Yagura). Vous pouvez voir le tambour utilisé à l’époque dans le palais situé en dessous du donjon.

Avant d’entrer dans le Honmaru, l’enceinte principale du château, le visiteur passe par une porte originale, Yonsokumon, car elle dispose de 4 montants. Cette porte a été reconstruite sur des plans d’un autre château.

Vous pourrez aussi apercevoir un étang en forme de lune. Il s’agit d’une douve, Mikazukibori.

 

SEL_A_Kakegawa__article_kakegawa__DSC6626
SEL_A_Kakegawa__article_kakegawa_7V0B3048
SEL_A_Kakegawa__article_kakegawa__DSC6672
SEL_A_Kakegawa__article_kakegawa_7V0B3044

Avant d’entrer dans le donjon pour le visiter, vous pourrez trouver un petit monticule. Il s’agit d’un puits. Et ce puits a une légende ! Il s’agit de la légende du puits Kirifuki Ido.

Durant la période des contrées en guerre, le château était visé par Ieyasu Tokugawa. Le daimyo de la région, Ujizane Imagawa, alla trouver refuge au château de Kakugawa alors gardé par Yasumi Asahina. Un puits se trouvant alors à côté du donjon émit tellement de vapeur qu’une brume se créa tout autour du château. Tokugawa passa devant et ne l’attaqua pas. D’ou le surnom de « château de nuage ». 

 

SEL_A_Kakegawa__article_kakegawa__puit__DSC6560
SEL_A_Kakegawa__article_kakegawa_7V0B2976

Le château a été détruit en 1854 par un tremblement de terre et fut abandonné en 1871 suite aux nouvelles lois durant l’ère Meiji interdisant les châteaux. Il a été reconstruit en 1994 et l’intérieur est en bois. C’est le premier château de l’après-guerre avec un donjon reconstruit en bois.

 

SEL_A_Kakegawa__article_kakegawa__article_site_web__DSC6582
SEL_A_Kakegawa__article_kakegawa__DSC6575
SEL_A_Kakegawa__article_kakegawa__DSC6598
SEL_A_Kakegawa__article_kakegawa__DSC6607

Un château avec son palais

Ce château est d’autant plus intéressant à visiter qu’il possède encore son palais. La demeure du Daimyo a été reconstruite au XIXe siècle et c’est maintenant un musée. Kakegawa jo Goten possède de nombreuses pièces dont le Goshoin-kami-no-ma où le seigneur recevait les visiteurs.

SEL_A_Kakegawa__article_kakegawa__DSC6663
SEL_A_Kakegawa__article_kakegawa__DSC6644
SEL_A_Kakegawa__article_kakegawa__DSC6673
SEL_A_Kakegawa__article_kakegawa__DSC6643

Une visite agréable. Le château se trouvant sur la ligne du Shinkansen rend cette dernière facile à faire.


Related Posts

D’étranges créatures, les Shachihoko

D’étranges créatures, les Shachihoko

Des statues contre le feu Quiconque a visité un château au Japon a sans doute remarqué d’étranges créatures posées aux deux extrémités du toit. Malgré leurs côtés un peu effrayants, ces statuts issus du folklore japonais sont les Shachihoko, de puissantes créatures qui ont le […]

Le château de Nakatsu

Le château de Nakatsu

Partons à la découverte du château de Nakatsu se trouvant sur l’île de Shikoku