Les ruelles au Japon

Les ruelles au Japon

Voilà un sujet rarement abordé et pourtant ! Partons déjà d’un axiome du voyage : le meilleur moyen de découvrir un lieu ou une ville c’est par la marche. Emprunter des chemins en pensant découvrir un trésor au bout de la rue est une des meilleures sensations qu’un voyageur peut avoir.

Un autre Japon

Le Japon nous donne la facilité de nous perdre sans aucune crainte. Nous pouvons emprunter n’importes quelques chemins de traverse sans trop se soucier de ce qui peut nous arriver. Même s’il faut être vigilant, l’atmosphère qui y règne détend instantanément le voyageur. C’est un des rares pays qui permet d’avoir cette sensation de découverte, à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit, en toute tranquillité. L’exploration prend le dessus sur tout et le voyageur part explorer des recoins inconnus sans se soucier de grand-chose. Et puis, il y a aura toujours un konbini quelque part pour nous ravitailler dans notre quête de Japon.

Selection_article_ruelle_d20fc5d28d4e241b5a1fd39d932ed8ba
Selection_article_article_insta__ruelle__urbain_1dce2c9900b3e1f4eb7d0ba8f5c07d9d
Selection_article_article_insta__ruelle__urbain_ee48cbf366832684303294ec79edd076
Selection_article_article_insta__ruelle__urbain_5b260624fb77ffe31839a88f78019587

J’ai toujours été étonné par cela. On s’aventure comme ça dans de petites ruelles, dans l’espoir, souvent récompensé de découvrir un bout de Japon qui va nous étonner. Les ruelles sont nombreuses au Japon, que ce soit dans les grandes villes, dans la mégalopole Tokyo ou dans de petits villages, vous allez certainement avoir à un moment une envie forte d’aller à droite, à gauche, mais toujours de vouloir emprunter ce petit bout de rue, pas forcément bien éclairé, mais qui vous questionne.

Une découverte en marchant

On ne peut faire de mauvaises rencontres et on découvre toujours de belles choses. Cela pourrait être une devise japonaise.

Parfois accompagné par une ombre rapide à quatre pattes, marcher dans une ruelle au Japon peut être considéré comme une expérience entière, comme celle de visiter un temple, un sanctuaire ou un château. La lumière est souvent faible, tamisée, comme si on entrait dans l’intimité non pas d’une personne, mais d’une ville.

Il n’y a aucun guide sur les ruelles au Japon. Vous êtes confronté à votre libre choix, ce qui est plutôt très bien. Vous emprunterez celle qui vous parle, celle que vous avez envie de suivre. Parfois, elle pourra vous décevoir, souvent elle vous étonnera. On n’y fait que passer, mais c’est là toute sa force, les plus belles ruelles sans même vous y arrêter vous laisseront un souvenir indélébile.

Selection_article_ruelle_d0ddbd4cb6bc17f8db208d93da970825
Selection_article_ruelle_87db7db88923eb1f3eeedc7749ba3f09
Selection_article_ruelle_cfb67d72575c05f4e5094246b8e6921f
Selection_article_ruelle_45f2f463c343363fee429c39f40d5033