Bienvenue

« La balade du sakura » évolue. Au delà du documentaire sur les châteaux japonais, et toujours dans l’esprit transmédia qui nous anime, nous avons décidé d’ouvrir plus encore l’éventail des sujets abordés. Une démarche que vous pouvez retrouver au travers de notre webdoc. Donc plus encore qu’hier, à tous les amoureux d’images, d’histoire, la grande et la petite, d’architecture, de culture nipponne et de tant d’autres choses encore …
Bienvenue à bord.

Google+ Instagram Pinterest YouTube

A la découverte du château de Matsumoto (#19)

Moments Japon

Il faut 3 petites heures de train pour rallier Matsumoto depuis Tokyo. Avec si le temps est clair la possibilité d’apercevoir le sommet du mont Fuji en court de route. Et finalement nous voilà au pied des Alpes japonaises.

Un des plus beaux châteaux au Japon

Un couple de cygnes, nageant tranquillement sur les larges douves nous accueille au château. Face à nous le donjon et sa haute silhouette noire dont le reflet ondule doucement sur l’eau.

Immédiatement une impression de puissance se dégage du lieu et impose le respect. Le donjon domine, mais n’écrase pas. C’est là sans doute la raison du charme envoutant qui émane de ces murs.

On se sent protéger. Comme les deux petites tours qui semblent nicher sous les ailes protectrices du donjon. Des tours qui comme la tsukimi yagura, la tour de la lune et de sa rambarde rouge sont toutes empreinte d’une fragile grâce.

Petit à petit le flot des visiteurs nous entraine vers le royaume d’ombre et de lumière caché derrière les barreaux des fenêtres. L’intérieur des 6 étages du donjon est un véritable labyrinthe où s’offre à nos yeux un camaïeu de bois aux mille teintes de brun et de beige.

Les hauts piliers de bois, les parquets usés par l’âge, les toits à pignons de la façade, la teinte anthracite des tuiles et des murs, contribuent tous à donner au château de Matsumoto son charme unique. L’âge d’or des châteaux est peut être passé, mais pour Matsumoto  il semble vouloir se prolonger encore une peu.