Je pars au Japon pour la première fois

Je pars au Japon pour la première fois

Anticipons un peu un retour à la possibilité de voyager. Vous voici fin prêt à partir découvrir le Japon pour la première fois. Mais voilà que vous vous posez quelques questions sur comment aborder ce voyage.  Malgré les nombreux guides existants, il y a toujours la crainte de rater un voyage en ne possédant pas les bonnes clés pour comprendre la culture et finalement passer à côté de choses importantes. 

Riche de mes 19 voyages au Japon, j’ai appris certaines connaissances me permettant d’avoir déjà une base pour mes visites. Cela est une aide précieuse pour mieux comprendre et explorer un endroit. 

D’où mon challenge qui me pousse à écrire cet article : et si je me mettais dans la peau d’un voyageur qui prépare son premier voyage au Japon. Un article à la première personne du singulier où je tente de trouver les informations de bases pour profiter au mieux de mon premier voyage au Japon ! 

Minimiser le nombre de lieux à visiter

Pour commencer, ma liste des lieux à visiter ne sera pas un inventaire à la Prévert. Une liste avec au maximum 2 lieux à visiter par jour. De toute façon, je me dis qu’au gré de mes balades je vais sans doute trouver des lieux non prévus sur ma route. Une liste courte devrait me permettre de bien me focaliser sur les visites.  

Le temple Senso-ji et sa porte du tonnerre; Kaminarimon

Temples et Sanctuaires 

Il apparait évident que lors de ma première visite j’aurais l’occasion de visiter des temples ou des sanctuaires. Alors, autant tenter d’en apprendre un peu plus ! Cela pourrait m’aider afin d’avoir plus d’informations sur les éléments importants de ces lieux. Je vais plus me focaliser sur l’aspect visible des choses que sur l’histoire et sur les principes de ces deux religions.  

  • Un sanctuaire se différencie très souvent par la présence d’un torii à son entrée. Ce portail permet de séparer le monde divin du monde impur. 
     
  • Mais pas d’inquiétude, un sanctuaire peut être sur le même lieu qu’un temple 
  • Un temple est lié à la religion bouddhiste et il y a plusieurs écoles 
     
  • Un sanctuaire est dédié à la religion shintô et à une ou plusieurs divinités appelées Kami. Avant la visite d’un sanctuaire, cela peut être intéressant de savoir chez qui on va ! 
     
  • Un temple possède une porte gardée par deux grandes statues représentant des divinités gardiennes. Ce sont des gardiens Nio ou encore appelés Kongô-rikishi. Puissants guerriers, ils protègent le temple des démons. Dans la religion bouddhique, il y a deux possibilités sur ces statues. Soit il s’agit de la même personne, soit ce sont deux personnalités différentes. Quoi qu’il arrive, vous aurez souvent un gardien avec la bouche fermée alors que l’autre l’aura d’ouverte. Ce point est important. En effet, celui avec la bouche ouverte, souvent situé sur la droite, représente le son “AH”. On pourrait le traduire par la naissance, première lettre de l’alphabet japonais (A). C’est aussi le guerrier puissant. L’autre guerrier est donc placé à la gauche et la bouche fermée serait une représentation du son “UN” qui signifierait la mort comme la dernière lettre de l’alphabet japonais (N). Bref, l’un représente la vie alors que l’autre représente la mort. Je pourrais noter que ces 2 statues ont leur pendant dans un sanctuaire shinto avec les gardiens Komainu. Souvent représentés par des lions ou par des renards pour les sanctuaires dédiés à Inari, ils ont aussi une réciprocité avec l‘un la bouche ouverte et l’autre fermée. 

Maintenant que je connais un peu plus l’entrée, je vais m’intéresser à ce qu’il y a dedans.  

  • Je me laisserai sans doute tenter par l’achat d’une omikuji (divination) et par une ema (plaquette votive en bois). On les trouve dans les temples et les sanctuaires. L’omikuji permet de savoir si l’on va avoir de la chance. Je prends note qu’une fois l’Omikuji tiré, il faut avoir le bon kanji pour la chance, c’est celui-ci : 吉. D’autres Kanji le complètent pour le niveau de chance que je vais avoir (très grande, petite…). Pareil pour la mauvaise chance avec le kanji 凶.Si je tire une omikuji avec ce kanji, je dois vite l’accrocher aux endroits prévus pour que ma malchance s’envole.  
  • Souvent un sanctuaire va avoir un objet un peu spécial, c’est intéressant de le trouver. Il suffit de passer un peu de temps à la boutique pour voir le souvenir que l’on pourra acheter.  
  • La nature étant très importante dans la religion Shinto, je pourrais regarder attentivement s’il n’y a pas un arbre spécial dans le sanctuaire.  
  • Dans les sanctuaires, je devrais pouvoir trouver des omamori, des porte-bonheurs pour les choses de la vie. Vous pouvez l’achetez mais il faut savoir qu’il ne dure que l’année de l’achat et qu’il faut le retourner au sanctuaire. 
  • Et bien sûr lors de la visite de mon premier temple ou sanctuaire, j’aurai acheté un petit livret appelé Goshui-Cho me permettant de collectionner les différentes Goshuin des temples ou sanctuaires que j’aurai visitées.  Le goshuin représente le sceau de l’endroit. Un très joli souvenir qui sera en tête de liste de ce que j’aimerais ramener du Japon 

Châteaux 


Dans ma préparation minutieuse, j’aurai sans doute mis en avant la visite d’au moins un château. On l’oublie souvent, mais le Japon a connu une période médiévale intense et les châteaux étaient très présents. Les châteaux sont à l’image des châteaux européens. Ils ont été construits comme des places de fortification. Mais il existe des différences assez fortes :   

  • La structure des bâtiments est en bois à l’intérieur avec des murs en plâtre ou torchi. Le donjon, Tenshu en japonais, est donc un grand bâtiment dont l’intérieur est entièrement en bois. De plus, le donjon était uniquement utilisé comme dernier lieu de refuge en cas d’invasion. Ainsi personne ne vivait à l’intérieur. 
  • Les remparts n’utilisent pas de ciment pour coller les pierres entre elles. C’est uniquement un assemblage intelligent qui maintient le tout.  
  • Il existe des tours de garde appelées Yagura aux multiples fonctions. Certaines étaient des entrepôts de nourriture, d’autres d’armements.  
  • Les parcs des châteaux possèdent de nombreux cerisiers. Si j’y vais pendant la période des Sakura, je devrais pouvoir profiter de l’hanami dans ces parcs. 
  • Il y a de nombreux châteaux à visiter et très souvent l’intérieur abrite un musée où l’on pourra admirer de jolies armures de samouraï.  
  • Enfin pour accéder au château, je vais passer par une des portes, les Mon, et je devrais tourner sur ma droite. Pourquoi à droite ? En cas d’attaque quand les guerriers vont envahir le château ils vont tourner à droite et les samouraïs étant droitier, les défenseurs du château seront dans une position beaucoup plus forte pour frapper l’ennemi. 
  • Et pour plus d’informations sur les châteaux japonais, il n’y a qu’à cliquer ici
Château de Matsumoto

Gastronomie 

 
Voyager c’est découvrir les spécialités culinaires du pays. Et on peut dire que le Japon saura me plaire. J’aurai sans doute préparé une liste de plats à goûter avec les lieux où aller pour les déguster. En effet, au Japon, vous trouverez souvent des rues qui seront spécialisées dans tel ou tel plat. Je ne devrais pas avoir de difficultés pour trouver des restaurants. Il y en beaucoup et très souvent ils se trouvent autour des gares.   

Au quotidien 

Comment vais-je aborder le quotidien du voyageur lors de ce premier voyage ? Vais-je perdre du temps dans les déplacements ? Bref, ne vais-je pas me retrouver dans des situations inconfortables ? 
 
Déjà, je pourrais me dire que le Japon est un pays moderne et qu’avec nos outils informatiques, il devient de plus en plus simple de se repérer et que la traduction devient de plus en plus juste. Ainsi, j’aurai au préalable regardé les différentes offres qui existent pour avoir de la data au Japon me permettant un accès internet rapidement. Entre cartes sim data et boitier wifi, l’offre est importante. Soit j’aurai au préalable acheté une carte ou louer un pocket wifi que je récupère à l’aéroport, soit je décide sur place en allant dans un de ces grands magasins électroniques comme Yodobashi ou Bic Camera. J’opterai surement pour une carte sim car j’aime bien ne pas trop m’encombrer. 

Pour le transport et comme j’ai prévu de partir dans différentes régions du Japon, j’ai pris un JR RailPass me permettant de me déplacer sans difficulté. Avec ou sans réservation, je me rappellerai la petite astuce qui consiste lorsque l’on prend le shinkansen de se mettre sur la porte arrière de la voiture afin de mettre rapidement sa valise derrière les derniers sièges si cela est possible. Et pour les déplacements en métro, il me faut une IC Card que je pourrai acheter dans les stations de métro. Appelée Suica, Pasmo ou autres selon les régions, je n’aurais qu’à mettre un dépôt de 500 yens et ensuite charger la carte en yens.  

Lors de mes différents déplacements, j’ai noté de prendre le temps d’aller aux offices de tourisme des villes où j’arrive afin de récupérer un maximum d’informations. Ils sont souvent situés dans la gare où à proximité. Ne sait-on jamais si un festival, Matsuri en japonais, a lieu en ce moment.  

J’aurai aussi noté la présence de magasins qui ont souvent une bonne cote auprès des voyageurs. Ce sont les combini (ou konbini). Ce sont des magasins ouverts 24h/24 et 7j/7 où je vais pouvoir trouver à peu près tout ce dont j’aurai besoin dans mon quotidien. Il semble que le voyageur soit amené à les côtoyer très souvent. Ces magasins acceptent aussi très souvent la IC Card que j’aurai prise pour les déplacements. Cela va me permettre d’éviter d’avoir trop de monnaies dans les poches.  

Pour pimenter un premier voyage 

Il y a les incontournables. Par exemple, le temple Senso-ji à Tokyo, le Kinkakuji, le pavillon d’or à Kyoto… Bref, des valeurs sûres. Lors d’un premier voyage, cela me parait important de visiter ces lieux. Mais j’aimerais aussi faire des visites un peu plus originales. Et là le Japon me propose de multiples itinéraires. Tout va alors dépendre de ce que j’aimerais voir le plus. Est-ce des temples et des sanctuaires ? Dans ce cas direction la péninsule de Kii pour marcher sur le chemin de Kumano. Ou bien les châteaux ? (Attention cela peut devenir une passion) Alors les villes de Matsumoto ou Matsue peuvent être de très bon choix. Et si j’aime la ville, aller à Osaka sera sans doute une belle expérience ou bien à l’inverse faire la route de Nakasendo pour découvrir ses anciens villages étapes, les juku, dans un paysage montagneux.  

Mais comme j’aime bien fureter sur internet, j’ai aussi trouvé des idées pour rendre une journée plus ludique, comme les challenges que propose La Balade du Sakura (Auto promotion !). C’est une bonne idée d’ajouter une dose de jeu lors d’une visite.  

Daruma

Que ramener de mon premier voyage ? 

Une valise de 15 kg au départ, 2 valises de 20 kgs au retour 😊  Des souvenirs c’est sûr que je vais en ramener. Mais il faut que je fasse attention à mon budget et j’ai lu sur de nombreux sites le bon plan des magasins 100 yens shop. C’est déjà prévu dans ma liste des magasins à visiter ! Ensuite, j’ai noté les incontournables comme Tokyu Hands, Loft ou Village Vanguarde pour la Pop Culture. En lisant les nombreux blogs sur le Japon, j’ai remarqué la présence des Gotochi card. Ce sont des cartes postales que l’on achète dans les postes et qui sont différentes pour chaque département. Peut-être  vais-je en commencer la collection avec mon premier voyage? J’ai aussi fait une liste d’objets que j’aimerais ramener. Elle contient un Maneki Neko, les petits chats levant la patte pour porter chance, un daruma, ces poupées en forme de moine bouddhiste et bien sûr des objets en liens avec la région que je vais visiter. 

Prendre le temps de préparer son voyage 

Voilà quelques informations qui devront vous aider dans la préparation d’un voyage. Nous avons la grande chance que le Japon soit un pays qui possède une grande communauté de passionnés. Il y a de nombreux blogs ou chaines vidéo permettant de trouver beaucoup d’informations. Je vous propose avec « La Balade Du Sakura » du contenu d’évasion sur le Japon mais aussi des idées pour préparer et aborder un voyage au Japon dans les meilleures conditions.  

Avec la crise sanitaire, nous avons le temps de bien préparer un prochain voyage au Japon. Profitons de cette contrainte pour peaufiner un prochain voyage et s’instruire encore d’avantage sur la culture japonaise. 


Related Posts

Récit : Voyage au Japon en 2008

Récit : Voyage au Japon en 2008

Un voyage pour une retraite J’ai eu la chance, en juillet 2008, d’effectuer un magnifique voyage de 15 jours, au Japon pour fêter mon départ à la retraite. Voyage entièrement organisé par mon fils, avec un soin tout particulier, adapté pour des personnes d’âges respectueux […]

Quand partir au Japon ?

Quand partir au Japon ?

C’est une question que l’on se pose forcément quand on planifie un voyage. Avec nous l’espérons tous, la possibilité de voyager de nouveau en 2022, la question de quand partir revient. Quelle est la meilleure des périodes pour profiter au maximum de son voyage. Pour […]