Etre au Japon à Paris ou en région parisienne

Etre au Japon à Paris ou en région parisienne

Ah ce fichu manque de Japon ! L’envie d’être à l’autre bout de la planète et d’arpenter les rues de l’archipel pour s’offrir une bonne dose d’évasion me manque beaucoup. Mais la crise sanitaire est là et personne ne peut encore dire quand nous aurons la possibilité de revoyager. Qu’à cela ne tienne, et si nous partions explorer des endroits qui pourraient vous soulager sur ce manque de Japon ? Eh bien, sachez que Paris et la région parisienne proposent quelques spots bien sympas. J’adore y aller pour faire une parenthèse japonisante dans mon quotidien 

Le jardin Albert Kahn 

Situé à Boulogne-Billancourt, ce jardin, non ces jardins, vont vite vous séduire. Le, premier jardin est une invitation au thé avec la reproduction d’une maison de thé. Entièrement construite et rénover par des artisans japonais, vous marchez l’instant de quelques mètres au Japon. Le deuxième jardin est de type promenade. Et c’est en effet une bien belle balade que vous allez pouvoir entreprendre. Le petit bassin avec ses carpes Koi donne sur une butte artificielle, sans doute représente-t-elle le Mt Fuji, et un peu plus loin vous pourrez franchir l’un des deux ponts du jardin. C’est un endroit incroyable et j’aime beaucoup m’y promener. C’est une véritable bouffée d’oxygène et en quelque sorte un petit voyage au Japon. Les sakura sont magnifiques au printemps.  

Le parc de Sceaux 

Sans doute le plus bel endroit pour célébrer l’Hanami en France. Le parc de Sceaux dispose de deux bosquets avec plus de 250 cerisiers japonais. Le premier carré est composé d’une centaine de cerisiers ou plutôt merisiers que l’on trouve en Europe et de cerisiers des bois que l’on distincte facilement. En effet, leurs fleurs sont toutes simples et composées de 5 pétales. Des pétales blancs de ce bosquet, on va passer aux couleurs roses des Prunus Serrulata Kanzan. Nous voilà dans le carré des Sakura ! Il y en a près de 150. C’est un spectacle, certes éphémère, mais d’une beauté incroyable. J’y suis allé plusieurs fois cette année pour retrouver cette ambiance japonaise et m’oxygéner l’esprit en cette période difficile. 

Le quartier japonais de Paris, Little Tokyo dans le 1er arrondissement  

Connu pour ses restaurants et ses magasins alimentaires, little Tokyo répondra sans doute à tous vos besoins en alimentaire. Que ce soit les nombreux restaurants ou les épiceries, vous devriez trouver votre bonheur. Alors bien sûr, les prix sont un peu élevés, mais quel plaisir de s’offrir une petite gourmandise japonaise ou d’acheter son roux de curry. Mais il n’y a pas que de l’alimentaire, vous aurez aussi tout le plaisir de trouver des objets japonais pour préparer votre thé et de visiter le “sanctuaire” Junku, la librairie japonaise de référence. 

Le musée Guimet 

Le musée Guimet est dédiée à l’art asiatique, donc vous aurez bien plus que du Japon. Mais il arrive très souvent qu’une exposition temporaire soit dédiée au Japon et c’est un véritable bonheur de découvrir estampes ou objets dans des scénographies souvent très bien faites.  

L’espace de méditation de Tadao Ando à l’UNESCO 

Si vous aimez l’architecture, alors ce petit espace de méditation conçu par l’architecte Tadao Ando devrait vous plaire. Cet édifice symbolise la paix. Le sol utilisé provient d’Hiroshima après l’explosion nucléaire. Une surface en granit qui a été décontaminée pour être exploitée. Pour l’instant avec la crise sanitaire les visites ne sont pas possibles, mais dès que cela sera possible j’irai revoir cette espace et notamment le jardin japonais que je n’ai encore jamais visité.  

Le jardin japonais d’Ichikawa à Issy-les-Moulineaux 

Un peu caché dans une zone résidentielle, ce jardin date de 2013. Certes il n’est pas très grand, mais cela fait toujours plaisir de marcher sur un petit sentier. Au loin, la vision d’une lanterne même s’il suffit du temps d’une respiration pour la contempler de plus près. Pourquoi Ichikawa, c’est le nom de la ville au Japon qui a aidé à la conception de ce jardin. On y retrouve des éléments classiques comme un tsukubai, petit bassin pour se purifier les mains et un cerisier, mais je ne l’ai jamais contemplé lors du Sakura. Je me le note pour l’année prochaine 

Parc de l’amitié à Rueil-Malmaison 

En manque de jardin sec et de Torii, alors le parc de l’amitié peut être la bonne destination ! Certes le jardin sec est plus une aire où les enfants jouent, même s’il est demandé de ne pas y aller. Mais que voulez-vous, nous ne sommes pas au Japon. Une des entrées du parc possède un grand Torii et même s’il ne possède pas la beauté de ceux se trouvant à plus de 9700 kms d’ici, cela fait toujours une belle photo.  

Maison de la culture du Japon à Paris 

Surveillez le site web car il y a souvent des expositions ou des conférences très intéressantes sur le Japon. Le plus souvent gratuites, les places partent souvent très vite. En attendant, la maison de la culture du Japon à Paris possède une chaine Youtube avec du contenu de très bonne qualité abordant de très nombreux thèmes : manga, littérature, gastronomie…  

Voilà pour ce tour rapide des endroits japonisant de la capitale et de ses environs. En tant que Franciliens, je peux m’estimer chanceux de pouvoir au printemps admirer de beaux sakura et d’avoir très souvent des expositions de qualités sur le Japon. Certes, cela ne remplace pas un voyage au Japon, mais cela permet de combler un peu ce manque.