Le château de Himeji

Le château de Himeji

Le plus célèbre des châteaux japonais

5 années ont été nécessaires pour la rénovation du château d’Himeji. C’est très certainement le plus connu des châteaux japonais. Classé au patrimoine mondial de l’Unesco, il est trésor national au Japon.  Et fait parti des 12 derniers avec un donjon en bois.

On surnomme Himeji, le héron blanc. Bon, pour la couleur la chose saute aux yeux. Mais pour la forme du héron il  faut allez chercher dans les formes élancées des toits et l’architecture général du donjon. Avec en plus un soupçon d’imagination on le verrait presque s’envoler.

Les structures défensives du château font parties des mieux conservées du pays. Portes et murs d’enceinte créent une sorte de labyrinthe menant au donjon. Tout le long du chemin on retrouve les samas, ces meurtrières de formes rondes on rectangulaires. Le site en compterait plus de 2000, mais pour être honnête nous n’avons pas eu le temps de refaire le décompte !

Le château de Himeji: un lieu rare

Grâce a l’extraordinaire conservation de l’ensemble des bâtiments la visite se transforme vite en plongée au cœur de l’ère Edo.

De l’architecture extérieure avec un des rares corridor couvert, à celle intérieure le château d’Himeji Regroupe tout se qui marque l’âge d’or des château japonais.

Le chateau d’Himeji est aussi un lieu unique pour l’étonnante atmosphère chargée d’histoire que l’on ressent en arpentant les allées ou les couloirs du château. Très célèbre au Japon pour son histoire tragique, la Princesse Sen a en effet vécut entre ces murs. Et on est  à peine surpris de la découvrir jouant au cartes !

A la découverte du château de HIMEJI

Himeji, le château au surnom « du Héron blanc » date dans sa forme actuelle de 1618. La construction du château commença en 1333 par le clan de la famille Norimura Akamatsu. Le surnom de « héron blanc » est dû à la forme globale du château qui fait penser à l’envol d’un Héron.

De l’extérieur, Le donjon de Himeji possède 5 étages, mais en réalité il y a 7 niveaux. Il a été édifié sur la colline de Himeyama. Le donjon possède aussi des cuisines, ce qui était très rare à l’époque Edo. Il y a aussi un petit sanctuaire au dernier étage du donjon.

Le château d’Himeji comporte 3 douves et dispose d’un passage couvert reliant l’ensemble des 3 tours au donjon, cas unique au Japon.

Les meurtrières sont de différentes formes, dues principalement aux formes des armes, mais aussi pour un aspect esthétique. Le château en comptait presque 2000.

Le château est très bien conservé, car aucune guerre n’a eu lieu et cela a permis de conserver les murs ainsi que les portes.

Le donjon principal, d’une hauteur de 31,5 mètres, repose sur un socle de pierre haut de 14,5 mètres.

L’ensemble du château est composé de 27 tours (yagura) et de 15 portes. C’est le château possédant le plus de bâtiments que l’on peut visiter au Japon.

La porte de la châtaigne d’eau est la plus grande et tire son nom des armoiries en bois sculptées au niveau des poutres.

Le mur d’huile est un mur contenant de l’argile, du sable et du gravier et pouvant être abattu facilement afin de bloquer les issues.

Le quartier du Seppuku , lieu du suicide des samouraïs possède un puits permettant de nettoyer après le rituel. Cependant, il s’agissait aussi d’un des endroits les plus stratégiques pour la défense du château.

L’histoire de la princesse Sen

Le château de Himeji est très connu au Japon pour l’histoire de la princesse Sen qui y vécut. La princesse Sen était la petite fille de Tokugawa Ieyasu, l’un des principaux unificateur du Japon. Son grand-père la maria au fils de Toyotomi Hideyoshi, Toyotomi Hideyori. C’était alors le clan ennemi le plus dangereux pour le clan Tokugawa. Elle fut libéré lors du siège du château d’Osaka. Elle partie vivre alors au château de Himeji avec son nouveau mari alors que son clan voulait la mariée avec l’homme l’ayant délivré. Elle eu un destin tragique avec la perte de son fils âgé de 3 ans et de son mari très rapidement. elle demeure comme une icône de la partie ouest du château avec notamment la tourelle du maquillage qui lui est dédiée.

La princesse Sen jouant au jeu de carte Hanafuda

Une rénovation majeure tous les 50 ans

Le château d’Himeji a été renové entre 2010 et 2014. Ce travail titanesque dure au moins 4 ans et il a lieu environ tous les 50 ans. L’avant dernière rénovation du château datait de 1956. Les Japonais l’ont nommé la Showa rénovation  (cela a duré 9 ans avec la rénovation entière d’un des deux piliers principaux du donjon).

Le château d’Himeji est jumelé avec le château de Chantilly en France.


Related Posts

Visite du Château de Matsue

Visite du Château de Matsue

Une ville, un château La ville de Matsue se trouve sur la cote ouest de l’ile principale de Honshu. Elle se trouve au bord du lac Shinji et elle est souvent appelé la cité de l’eau. Matsue est une ancienne ville féodale avec un château […]

Le château de Nakatsu

Le château de Nakatsu

Un château avec des douves à l’eau de mer Partons à la découverte du château de Nakatsu se trouvant sur l’île de Shikoku. C’est l’un des trois châteaux au Japon ayant des douves avec de l’eau de mer. Les 2 autres se trouvent sur l’ile […]