Marathon de Tokyo 2013

Marathon de Tokyo 2013

MaJ : A quelques jours du marathon, je reprends cet article et je vais le mettre à jour régulièrement jusqu’au dimanche 24 février. J’essaierais notamment de vous faire un petit reportage sur l’expo marathon de Tokyo qui vaut le détour.

Vendredi 22 février

Ca y est, entrons dans le vif du sujet. Arrivée à Tokyo ce vendredi matin et après un petit rafraîchissement direction l’expo du marathon pour aller récupérer le dossard ais aussi pour aller voir ce que les japonais nous présentent. En tout cas, j’adore les expos marathon car on y découvre pas mal de chose et cela nous met bien dans l’ambiance.

L’expo marathon de Tokyo est vraiment bien. Elle n’a pas encore la superficie de celle de New York ou Chicago mais on y est presque. Un détail important (surtout pour moi), aucune présence de Nike !

Voici un rapide tour d’horizon

Mardi 19 février

A quelques jours du marathon, peut on se fier aux prévisions météo ?

En tout cas, en ce mardi soir, voici ce que cela donne directement depuis google

Météo Tokyo
Météo Tokyo

Soit pour dimanche, un  ciel dégagé (super) mais une température un peu fraiche (1°, soit 3°,4° au démarrage de la course). C’est plutôt une météo pas trop mal pour un marathon. Il faudra juste bien gérer l’attente dans le sas de départ.

Dimanche 17 février 2013 

A 1 semaine du marathon, l’entrainement est quasiment fini. Encore 1 sortie semaine prochaine pour la forme mais l’essentiel est fait. Les premiers douleurs apparaissent comme à l’accoutumé.

L’objectif que je me suis fixé est de réaliser moins de 3h.Sacré challenge en sachant que j’ai échoué sur les 2 premiers marathons de Tokyo : 3h00’26” la première fois et 3h02 la deuxième fois. J’espère que ce sera la bonne, sinon je serais obligé de m’inscrire pour 2014 !

Le marathon de Tokyo est plutôt roulant mais la fin est un peu plus dur avec deux petites bosses qu’il faut bien négocier.

Si je veux réussir mon challenge de temps, il faudrait que je passe au semi-marathon en 1h27, C’est à dire de courir sur la première partie du marathon en 4’06 au kilo.

Voici la carte du parcours (avec le décliné en rouge en bas)

Parcours Marathon Tokyo
Parcours Marathon Tokyo

Un article sur le marathon dans un site consacré aux Chateaux Japonais, quel rapport ? Aucun si ce n’est la ténacité et d’avoir toujours la force d’avancer ou de repousser…la fatigue. Drôle de combat.

Départ du marathon de Tokyo en 2011

Ce site n’est pas seulement dédié au château, mais c’est aussi un regard sur la culture japonaise et tout ce qui peut l’entourer. Le marathon et la course à pied sont très populaires au Japon et les marathoniens sont considérés commes des sportifs de très haut niveau et sont beaucoup plus populaires au Japon qu’en France.

Le marathon fait partie de ces choses où l’engouement est très spectaculaire à regarder. Le marathon de Tokyo a été refondu et présenté dans une première édition en 2008. J’ai eu l’énorme chance d’y participer en 2010 et en 2011…et d’avoir été tiré au sort pour participer en 2013. C’est le plus grand marathon d’Asie avec chaque année plus de 35 000 participants.

 

Le marathon de Tokyo est un des plus beaux que j’ai pu faire (et j’en ai fait quelques-uns). Déjà, le parcours : partir sous les deux tours jumelles de la mairie de Tokyo c’est quand même sympa, traverser Shinjuku, frôler le palais impérial, voir Asakusa et finir sur l’ile artificiel, c’est tout simplement un des plus beaux parcours que j’ai pu faire.

En pleine course

Le public est très présent, les ravitaillements sont très bien organisés. Le seul bémol est le départ où si vous n’êtes pas en préférentiel, vous allez devoir jouer des coudes pour prendre son allure rapidement.

Pour ma part, je vais prendre le départ de ce troisième marathon de Tokyo avec la ferme intention de faire moins de 3 heures. J’espère qu’à l’instar des deux premières éditions où j’avais échoué à quelques secondes et minutes des moins de 3 heures, les Kami seront avec moi et me permettront de franchir la ligne d’arrivée sous la barre des 3 heures.

En tout cas, le marathon c’est le 24 février et j’essaierai de vous transmettre via quelques articles cette passion de la course à pied et de son lien avec le Japon.

Ravitaillement et quelques encouragements