Le château d’Inuyama

Le château d’Inuyama

Un château et une rivière

Un donjon surplombant une rivière. Voilà l’image typique du château de colline au Japon. Le château d’Inuyama en est la parfaite représentation. Et puisque la rivière Kiso et ses berges plantées de sakura nous indiquent la direction en avant pour le château.

Un château à l’histoire intéressante

Tout d’abord, c’était le dernier château encore privé au Japon jusqu’en 2004. Depuis, il est devenu l’un des 12 châteaux encore originaux du Japon.

Le château d’Inuyama possède un dernier étage avec un chemin de ronde. Le donjon avait pour but de contrôler la frontière entre les provinces d’Owari et de Min. On peut dire que la vue du haut de ce dernier permet de surveiller toute la vallée. C’est l’un des plus anciens château au Japon avec une structure encore authentique.

La configuration optimale du chateau fut atteinte lors de la bataille de Sekigahara en 1600. Mais les premières pierres ont été mises en 1440 et la structure que l’on peut apercevoir daterait de 1537. En 1584, durant la bataille de Komaki Nagakute, Toyotomi Hideyoshi et son armée de plus de 120 000 hommes entra dans le château et les forces de Tokugawa Ieyasu se replièrent dans les montagnes de Komaki.

Un donjon avec un observatoire

Du sommet du donjon, au honmaru, la première enceinte, planté de cerisiers, la foule se presse. C’est jour de fête et en ville le matsuri de printemps bat son plein.

Quelque soit la perspective, les sakura en fleurs viennent embellir l’image du château. L’architecture est simple. L’élégance du donjon ne fait pas oublier le côté martial du bâtiment. Sans rien retirer au charme du lieu.

En découvrant la perspective sur la vallée, nous nous rappelons que plus bas, la ville et ses sakura nous attendent pour le matsuri.