Une entrée, s’il vous plait

Une entrée, s’il vous plait

Quand on voyage, on visite de nombreux endroits. Il existe un rituel, un peu économique, consistant à acheter une entrée. L’heureux voyageur se voit alors remettre un billet, sorte de sésame, lui permettant alors de découvrir le but de sa venue.

Ces billets, tickets d’entrées, je les collectionne. Point de nom bizarre à ce genre de collection, fort heureusement. Mais en tout cas, j’ai commencé à en amasser suffisamment pour en faire un article ! Comme quoi, tout sert.

Celui qui va vous coûter cher

Commençons par le ticket d’entrée le plus cher (2000 yens) ! C’est le temple Ruriko-in à Kyoto. Pas moins de 2 heures d’attente pour admirer les couleurs d’automne mais surtout se faire bousculer par une foule bien trop importante. Heureusement, le ticket est plutôt sympa.

 

Celui qui permet de commencer une collection

Je ne m’en suis pas aperçu au premier coup mais certains jardins à Tokyo ont le même style de ticket : vert sur un fond blanc. C’est jolie et cela donne envie de les collectionner.

Celui qui est le plus grand de tous

Un grand classique et pourtant c’est le plus grand et sans doute un des plus jolis. Le billet d’entrée du Kinkaku-ji à Kyoto propose une belle calligraphie. C’est aussi le billet d’entrée que j’ai le plus. J’ai du stock pour ceux qui veulent échanger 🙂

A côté j’ai mis aussi le billet du Ginkaku-ji (à droite), le pavillon d’argent de Kyoto. Je le trouve aussi très joliment fait. Un peu plus petit que celui du pavillon d’or, il saura très bien être mis en évidence dans votre collection.

 

Celui qui change par rapport aux saisons

Certains billets s’adaptent par rapport à la saison. La preuve en image avec ceux du temple Kiyomizu dera à Kyoto et du jardin Isuien à Nara.

Celui qui vous permet de monter le plus haut, celui avec la plus petite photo et celui avec une petite ficelle orange

Voici trois tickets, le premier en haut à gauche vous permettra de monter sur le plus haut bâtiment du Japon, c’est à dire la Tokyo Skytree. Celui à côté, vous propose une promenade au Shinjuku Gyoen park en plein coeur d’un des quartiers les plus vivants de Tokyo et enfin celui du bas avec sa belle petite ficelle orange vous fera prendre la route biscornue du temple Sazaedo de la ville de Aizu wakamatsu.

Celui qui à changé et celui toujours pareil 

Nous avons vu qu’un billet pouvait changer selon les saisons. Mais certains changent tout court alors que d’autres restent immuables, de la même taille et de la même couleur.

Nous avons donc pour celui qui a changé le ticket d’entrée du Grand Bouddha de Kamakura et pour le billet qui ne change pas, celui du temple Ryoan-ji et son splendide jardin sec

Celui avec un tout petit billet et celui que vous pourrez trouver en France

Du côté du quartier de Hamamatsucho à Tokyo, vous pourrez monter à l’observatoire Seaside Top. Le billet se prend à une machine automatique et vous allez vous retrouver avec un billet tout riquiqui que vous risquez bien de perdre.

A côté de ce minuscule billet, celui qui vous pourrez trouver en France si vous allez visiter le magnifique jardin Albert Kahn situé dans le département des Hauts de Seine.

Celui qui fait Pop Culture

Bien sûr au Japon, on ne visite pas que des temples ou des sanctuaires. Il y a parfois de belles expositions Pop Culture comme celle sur Makoto Shinkai en 2017 à Tokyo. Après il y a des incontournables comme la visite du musée Ghibli et son joli ticket en négatif de film d’animation. Finissons ce tour de la pop Culture par le salon Anime Japan où toutes les nouveautés en anime et films d’animations sont proposées à un public on ne peut plus conquis.

Celui nécessaire pour traverser un pont

Au Japon il y a des ponts, et certains se paient le luxe de demander un peu d’argent pour qu’on puisse les fouler. Ces ponts sont touristiques et récolter des fonds sont nécessaires pour les entretenir.

C’est ainsi le cas pour le très célèbre pont Shinkyo à Nikko, celui permettant d’aller sur l’ile de Fukuura à Matsushima et le magnifique pont Kintai de la ville d’Iwakuni.

Celui pour visiter un château

Grand fan des châteaux, je collectionne à peu près tout ce qui peut toucher à ce genre de lieu Alors les tickets d’entrée, j’en ai quelques-uns !

Voici de haut en bas en commençant par la gauche : Shuri, Himeji, Matsumoto, Nagoya et Kumamoto.

Celui avec la plus belle photo

Finissons ce tour d’horizon des tickets d’entrées avec celui du sanctuaire Itsukushima-jinja sur l’ile de Miyajima avec son splendide Torii flottant.


Related Posts

Un jour d’automne à Kakunodate

Un jour d’automne à Kakunodate

Quand vous êtes dans la préfecture d’Akita dans le nord de l’île d’Honshu, une des destinations très prisées est la ville de Kakunodate. C’est d’ailleurs tout simplement la petite Kyoto du Tohoku. D’où mon grand plaisir d’aller visiter cette petite cité paisible.    Direction Kakunodate   Très facile d’accès depuis Akita  :  le shinkansen s’arrête d’ailleurs à la […]

100 types de photos à faire au Japon

100 types de photos à faire au Japon

Vous voilà parti au Japon. La découverte peut commencer et l’envie de sortir l’appareil photo est omniprésente. C’est qu’au Japon, le capteur de votre appareil photo ne pas se reposer souvent 🙂 . Pays d’images, c’est un véritable paradis pour qui aime cadrer, zoomer et […]