Les châteaux illustrés

Les châteaux illustrés

banniere-chateau2

C’est comment un château japonais ?

Voici quelques réponses illustrées

Quand

La plupart des châteaux date du XVIe et XVIIe siècle. La période la plus faste fut la première partie du XVIIe siècle. On peut vraiment distinguer la période des châteaux pendant la guerre des provinces ‘Sengaku’ et l’âge d’or des châteaux qui en suivit avec de véritables ‘palais’.

Chateaux_Japon_kokura-3

Qui

Ce sont des Daimyo qui occupaient les châteaux. Des seigneurs entourés de leur garde composé de samourais. Ils sont encore appelés shogun ou lord. Au début, la construction des châteaux avait un véritable but défensif mais au fil des années, les châteaux devinrent un symbole de puissance politique et économique pour le seigneur y habitant. Des villes émergèrent ainsi autour du château.

C’est comment un château japonais

Un château Japonais, c’est une fondation de pierre et une construction en bois. Ces fondations étaient faites pour la résistance du château, notamment lors des tremblements de terre. Pour arriver au Donjon, qui est la construction principale du château, il faut passer par des couloirs permettant de perdre l’ennemi avec notamment des virages à 180°. Chaque château comporta un nombre important de Yagura ou tour de garde. Il y a aussi de nombreuses autres constructions comme les entrepôts et d’autres salles.

Chateaux_Japon_matsumoto

 

La construction d’un château

Avant tout début de construction, les Japonais utilisaient la technique ‘nawabari’, celle de la définition du territoire. Il s’agit de cordes mises en place reproduisant les emplacements des différents édifices d’un chanteau : tour, douves, donjon… De plus, les shoguns étaient très croyants et un bon nawabari présumait une très bonne destinée au château.

3 types de châteaux

Les châteaux construits en haut d’une petite colline ou d’un promontoire : hirayamajiro (平山城)
C’était pour surveiller les voix de transport et de marchandise
Il peut arriver que ce soit aussi construit sur une colline (exemple du château de Matsue)
exemple: Himeji, Kumamoto

Chateaux_Japon_himeji__hirayamajiro

 

Les châteaux de montagne : yamajiro (山城)
Des forteresse imprenable ou pas

Chateaux_Japon_inuyama__yamajiro

Les châteaux de plaine hirajiro (平城)
Construits pour assouvir la puissance du shogun et prendre l’assise politique et économique

Chateaux_Japon_hirajiro__matsumoto

 

Les fondations des châteaux

Les fondations des châteaux japonais sont toutes construites en pierre et avec aucune utilisation de mortier. C’est l’empilement qui va créer la résistance.

Ces fondations s’appellent musha-gaeshi, c’est à dire un mur incurvé à leur base permettant de solidifier le château pour les tremblements de terre. À noter l’absence complète de mortier entre les pierres. Seules leurs dispositions permettaient à l’édifice le maintien et la solidité de l’oeuvre.

Chateaux_Japon_kumamoto__musha-gaeshi-2
Chateaux_Japon_matsue

Uchikomihagi : empilement de pierre avec calage de plus petites pierres

Chateaux_Japon_bitchu_matsuyama__Uchikomihagi

ishigaki  : construction d’un mur sec, sans aide de la maçonnerie. Les pierres ne sont pas travaillées de façon précise.

Chateaux_Japon_okayama
Chateaux_Japon_matsuyama

Chateaux_Japon_fukuoka-2

kirikomihagi : construction d’un mur avec un travail de maçonnerie où les pierres sont toutes bien taillées et mise en ligne de façon régulière.

Chateaux_Japon_kirikomihagi__kumamoto

Chateaux_Japon_kirikomihagi__matsuyama__sama

Chateaux_Japon_kirikomihagi__Nijo_Kyoto

sanki-zumi : angle des murs afin de mieux les soutenirs

Chateaux_Japon_fukuoka__sanki-zumi

La défense d’un château

Comme toute construction, il y a des portes !

Masugata : portes des châteaux avec la porte principale koguchi. Ces portes étaient protégées par des umadashi, petit poste de combat.

 Chateaux_Japon_koguchi__marugame

Chateaux_Japon_himeji__masugata__porte_chataigne_d'eau

Les tourelles de gardes

La tour de garde Yagura, souvent appelé suivant leur point cardinal : kita yagura…

Chateaux_Japon_douves__kumamoto__yagura

Chateaux_Japon_edo_castle_tokyo__niju_yahura

Chateaux_Japon_hikone__tenbin_yagura

Il y a aussi la Taiko Yagura : la tour des tambours permettant de prévenir en cas d’attaque

Chateaux_Japon_matsuyama__tambour__teiko_yagura

La disposition des différents murs s’appelle Kuruwa ou plus connu comme maru. On parle alors de dispositions différentes suivant les châteaux. Par exemple, on parle de style renkaku quand la première enceinte (ni no maru)  est accolée à l’enceinte principale (honmaru), là où se trouve le donjon (tenshu). Exemple : le chateau de Matsuyama.

Une autre disposition est le style Teikaku ou l’enceinte du donjon est intégrée dans la première enceinte. Un des exemples est le château d’Okayama.

Le donjon ou Tenshu est la pièce maitresse des châteaux japonais. Le premier château à disposer d’un véritable Tenshu est celui d’Azuchi construit en 1576. Auparavant, le château était composé de plusieurs bâtiments avec un but défensif très élevé.

Chateaux_Japon_matsue__musha-gaeshi

Le donjon comportait des fenêtres défensives, appelées souvent musha mado

Chateaux_Japon_fenetre_tir__matsumoto__musha-mado

Chateaux_Japon_fenetre_tir__matsumoto

La plupart des châteaux construits durant l’âge d’or disposaient de douve. Ces derniers étaient généralement situés sur une petite colline qui était entourée d’une douve. Le château régnait ainsi que la ville qui se construisait tout autour.

Afin de protéger un château et de se défendre, il y avait des Sama : mur de terre avec des échappatoires en forme carrée, circulaire ou triangulaire pour les arbalètes, arcs et arquebuses.

La section transversale de ces échappatoires était en forme de sablier afin d’éviter aux flèches ennemies d’entrer dans le château et aussi de permettre aux fumées de feu de sortir.

Chateaux_Japon_bitchu_matsuyama__sama

Chateaux_Japon_himeji__meurtrière__sama

Chateaux_Japon_himeji__himeji_sama_porte

Chateaux_Japon_himeji_sama-2

Chateaux_Japon_okayama__sama-2

Chateaux_Japon_okayama__sama

Si l’ennemi arrivait eu pied des fondations, l’inclinaison de ces dernières pouvait améliorer la facilité d’accès. Mais de petite trappes (ishiotoshi) formant une avancé en bois permettaient de jetés de rochers et de l’huile bouillante sur les assaillants

Chateaux_Japon_ishiotoshi__matsumoto

 

Chateaux_Japon_ishiotoshi__matsuyama__yagura

 

Les toits

L’un des points remarquables des châteaux japonais est le toit à pignon.

Chateaux_Japon_matsue__toit_à_pignon

 

Chateaux_Japon_nagoya__toit__toit_à_pignon

Chaque château a des statuts ornementaux : shachihoko et autres démons folkloriques devant protéger le château. Les Shachihoko étaient destinés à faire pleuvoir en cas d’incendie.

Chateaux_Japon_himeji__japon__shachihoko-2

Chateaux_Japon_japon__matsue__shachihoko

Chateaux_Japon_kokura__shachihoko

Chateaux_Japon_himeji__japon__shachihoko